jeudi 9 février 2017

«Le problème de la corruption est à tous les niveaux», estime la députée Isabelle Attard

Isabelle Attard le 20 janvier 2016 à l'Assemblée nationale à Paris

Seule élue à avoir fourni ses comptes d’IRFM à l’Association pour une démocratie directe, qui le demandait à tous les parlementaires, la députée du Calvados Isabelle Attard, apparentée au groupe écologiste, répond aux questions de 20 Minutes sur les avantages de la fonction.

L’affaire Fillon a-t-elle provoqué des débats entre élus sur les avantages parlementaires ?

Nous en avons parlé entre nous en commission la semaine passée. Les Républicains n’ont pas mis l’accent dessus, c’est logique, ils ne vont pas se tirer une balle dans le pied. Mais c’est le message que j’ai envoyé dans l’hémicycle par rapport à Paul Giacobbi, condamné le 25 janvier à 3 ans de prison, 100.000 euros d’amende et 5 ans d’inéligibilité pour détournement de fonds publics, et qu’on voit une semaine après en train de donner son point de vue sur la loi pour la transparence électorale, quand la veille on votait la loi sur les casiers judiciaires vierges. C’est un comble ! Et cela illustre complètement le sujet : ces gens ne voient pas à quel point on a besoin de dignité et d’exemplarité.
«Le problème de la corruption est à tous les niveaux», estime la députée Isabelle Attard

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Utiliser le code html classique pour ajouter un lien (Plus d'info ici)