jeudi 23 février 2017

» Les russes arrivent, par Oliver Stone

» Les russes arrivent, par Oliver Stone: "Alors que 2016 touche à sa fin, notre nation se trouve dans une situation profondément instable. Nous sommes incapables de tracer les grandes lignes de notre intérêt national. Est-ce que c’est l’emploi et l’économie, est-ce que c’est la sécurité nationale, ou bien est-ce d’assurer la sécurité mondiale, en d’autres termes d’agir en tant que gendarmes du monde ?

Le New York Times “défaillant” (pour citer Trump) dégénère en une organisation style Washington Post avec sa vision stagnante de Guerre froide d’un monde des années 50 où l’on blâme les Russes à propos de presque tout : l’échec d’Hillary, la plupart des agressions et des désordres dans le monde, le désir de déstabiliser l’Europe, etc. En plus, le Times a introduit le problème des “fausses nouvelles” pour réaffirmer son rôle problématique en tant que voix dominante de l’establishment de Washington. Cela est certainement vrai pour le cas du “piratage” par la Russie dans l’élection de 2016 et pour l’installation de son “candidat mandchou” Donald Trump. Apparemment la CIA (à travers divers fonctionnaires du renseignement restés anonymes), le FBI , la NSA, le Directeur du Renseignement National James Clapper (qui a menti notoirement au Congrès sur l’affaire Snowden), le Président Obama, le DNC (Comité national démocrate), Hillary Clinton, et le Congrès s’accordent tous à dire que la Russie, et principalement M. Poutine, est responsable."

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Utiliser le code html classique pour ajouter un lien (Plus d'info ici)